N E W S

dimanche 3 octobre 2010

Energies Nouvelles


La construction à Energie Positive, une autre solution


Comment on a fait pour en arriver là où nous sommes, au crépuscule de l’usage des sources d’énergie fossile. Il nous faut, professionnels et usagers, oublier les habitudes d’avant, oublier que l’électricité arrive aux portes de nos logements et nos bureaux et usines avec l’aide d’une compagnie qui nous fournit eau et électricité et qu’il nous reste à nous brancher. Ce constat sonne l’épuisement des ressources qu’on a connues avant et nous fait entrer dans une ère d’incertitude sur ce qui nous attend. Mais comme disait Yann Arthus Bertrand, le célèbre photographe qui était de passage à Madagascar pour la réalisation de son film Home en 2008, « il est trop tard pour être pessimiste ». Il a expliqué dans ce film que 80% de l’énergie disponible sur la planète est entre les mains de 20% des hommes et que plus de 65% de l’énergie que l’homme a consommée depuis ne seront plus jamais remplacés.

Les architectes et les promoteurs sont heureusement conscients de ce fait et sont à la recherche d’alternative sur les matériaux de construction et surtout les moyens d’alimenter leurs bâtiments en énergie. Depuis une dizaine d’années, des chercheurs se sont mis à étudier et à expérimenter la possibilité de construire un bâtiment qui sera totalement autonome en énergie. Il y a eu des essais et des expériences grandeur nature, où ils ont simulé les vraies conditions de vie de plusieurs ménages regroupés dans un bâtiment où l’énergie est produite par celui-ci même et que les seules ressources extérieures dont le bâtiment avait besoin est la nourriture et les apports financiers dont les occupants auront besoin. La scène nous rappelle des films de science fiction des années 80 mais il est arrivé maintenant le temps qu’il faut qu’on se mette à l’évidence qu’il s’agit de la réalité. Ce qui rassure, c’est que les professionnels de la production d’énergie ont déjà planché il y a 20 ans sur la possibilité de mettre à la disposition du public l’utilisation de l’énergie solaire par les panneaux photovoltaïques et l’énergie de l’air, dans une échelle plus importante, par des séries d’éoliennes plantées dans les champs ou au large sur la mer.Ces nouvelles techniques, qui ont été améliorées, ont permis d’intégrer dans la conception des bâtiments, disons de nouvelle génération, le concept de l’usage de l’énergie renouvelable. La première construction de ce type en France est le Green Office, bâtiment que Bouygues Immobilier et Exprimm construisent actuellement en Haut-de-Seine, en Ile de France. C’est un immeuble de bureaux que les deux sociétés exploiteront, Bouygues Immobilier pour ces propres bureaux, et Exprimm pour la maîtrise de l’exploitation de l’énergie. Ses façades et son toit terrasse sont couverts de panneaux solaires qui capteront tout au long de l’année les rayons solaires et les transmettront à une centrale à cogénération pour la conversion à l’usage propre du bâtiment et même pour d’autres consommations prévues à l’extérieur du bâtiment. La quantité d’énergie consommée par le bâtiment est prévue à 62kWh par m² par an. Les occupants du bâtiment seront avertis systématiquement en cas de dépassement de consommation et seront obligés d’aligner leur niveau d’usage à la moyenne de l’ensemble. Cette construction est un bel exemple d’optimisme et de réaction face à la situation actuelle. Il nous faut réagir, et très vite, si nous voulons nous préparer au jour où le pétrole et ses dérivés seront hors de prix ou, pire, auront disparus totalement de la terre.